Lundi 25 septembre 2017

Portrait de Florence URBAIN
Grossophobie Médicale

Grossophobie, discrimination des obèses en milieu médical

Un article édifiant publié par Libération, Par Elsa Maudet — 8 janvier 2016 à 10:03

Grossophobie médicale : «C'est une angoisse à chaque fois que je dois consulter»

Lien vers l'article 

Lien vers la vidéo

La position du G.R.O.S. 

Les praticiens du GROS entendent régulièrement ce type de témoignages et déplorent cette discrimination malheureusement courante de la part du corps médical.

En plus des conséquences psychosociales pour les patients obèses (humiliation, exclusion, manque d'accès aux soins, ...) avec très souvent un matériel médical mal adapté à la physionomie des personnes obèses, cette discrimination peut aussi mener à des erreurs de diagnostic ...

Afin d'aider les personnes obèses à se sentir plus à l'aise et en confiance avec le corps médical et pour leur donner envie de prendre  davantage soin de soi, de son corps et de sa santé, il est essentiel, dans nos pratiques cliniques, d’éviter de se focaliser exclusivement sur le poids et ses valeurs statistiques pour toute demande d'accompagnement.

Nous rappelons que l’obésité n’est pas une maladie de la volonté et que la culpabilisation des personnes obèses augmente les troubles du comportement alimentaire et la honte de n’être pas conforme.

Une relation de bienveillance, d'empathie, de confiance et de respect peut initier un dialogue et un accompagnement souhaitables pour aider les personnes concernées.

La formation délivrée par le GROS sensibilise à ces questions en permettant aux praticiens de reconnaître les stéréotypes négatifs liés à l’obésité qui peuvent subsister inconsciemment, en dépit d’une bienveillance fréquente.

Lutter contre la stigmatisation des personnes obèses est indissociable des prises en charge spécifiques.

Top