Jeudi 25 avril 2019

Portrait de Florence URBAIN
Un coach électronique obligatoire pour des étudiants américains ?

Une université américaine annonce que ses étudiants de première année devront s'équiper d'un capteur d'activités physiques. A moins de 10 000 pas par jour, leurs notes s'en ressentiront.

Libération 2 février 2016  

Depuis l'automne dernier, les étudiants de 1ère année à l'université de Tulsa (Oklahoma) doivent obligatoirement de se munir d’une Fitbit. Il s'agit d'une montre qui mesure l'activité physique quotidienne en comptabilisant les pas, la distance parcourue, les calories brûlées et les minutes d'activités. Cet objet connecté est directement relié aux relevés de notes respectifs des étudiants et l'exercice physique imposé compte pour 20% de la note finale. Ainsi, selon les recommandations de l'OMS, pour "rester en forme", les étudiants devront parcourir chaque jour au moins 10000 pas, soit l'équivalent d'environ 5 km de marche au minimum par jour.

De nombreuses études montrent les bénéfices d'une activité régulière pour la santé et pour retrouver son poids d'équilibre. Et, par l'obtention de conséquences aversives (une mauvaise note), on pourrait penser que cette innovation semble intéressante pour encourager les jeunes à bouger plus. 

Mais comment vit-on cet espionnage constant de ses habitudes et actions ? De plus, chacun sait que la motivation extrinsèque n'est pas efficace pour maintenir un comportement au long cours. ‎Alors, une fois que les étudiants auront terminé leur cursus universitaire et seront libérés de ce contrôle externe permanent (ce logiciel les surveille constamment, même pendant les vacances), il sera intéressant d'observer si cette activité physique forcée aura pu se pérenniser.

Plutôt que de "punir" l'étudiant jugé trop sédentaire en lui retirant des points sur sa note finale, ne serait-il pas plus utile et efficace pour la pérennisation au long cours de l'activité physique, de miser sur une approche plus appéritive de l'activité physique ? De l'inciter à bouger plus en lui faisant découvrir les côtés agréables de l'activité physique (régulateur d'humeur, meilleure proprioception, etc) tout en respectant son rythme, ses possibilités, ses envies, ses valeurs et sa liberté d'actions ?

Pour ‎lire l'article :

http://www.liberation.fr/planete/2016/02/02/un-coach-electronique-obligatoire-pour-des-etudiants-a!mericains_1430399

Top