Dimanche 24 mars 2019

Stigmatisation de l'obésité

La lutte contre le surpoids et l’obésité s’intensifie. Elle s’articule majoritairement autour des questions alimentaires et de l’activité physique, sans grand succès jusqu’alors, laissant en marge tous ceux qui n’entrent pas dans les normes de poids qu'il conviendrait de respecter pour être en bonne santé et pour espérer vivre le plus longtemps possible.
Dès le plus jeune âge, la crainte de devenir gros isole ceux qui dépassent les courbes admises, pointant d’emblée la différence.
Difficile de cacher ce qui se voit dans un monde qui valorise la minceur et qui le rappelle inlassablement dans les messages publicitaires et les mises en garde contre les facteurs de risque.
Ce qui n’est pas conforme devient hors la loi et facteur de discrimination de façon presque inconsciente pour tous.
On se met à regarder avec inquiétude toute courbe qui s’accentue en se demandant de quel côté va pencher la balance. Le gros devient celui à qui on ne veut surtout pas ressembler.
Les conséquences de cette exclusion sont peu décrites. Pourtant elles contribuent à majorer les difficultés que rencontrent certains, et participent sans doute à l’accroissement de l’obésité.

Tous les textes de ce dossier ont été rédigés par Sylvie Benkemoun.

  • Dernière mise à jour: 19/11/15 16:54
Top