Lundi 23 septembre 2019

Savoir si on prêt pour une intervention chirurgicale pour « obèse »

Bonjour,
Je me présente,femme 45 ans mesure 1.67 et pèse 135 kilos.
Depuis peu je suis branchée à une machine à air positif pour dormir
Je mange par compulsion j'ai fait des régimes des cures (5 depuis l'age de
20 ans et ma dernière il y a moins d'un an)
Mes médecins m'ont parlés de l'opération des obèses mais j'ai toujours
refusé par peur mais depuis quelque temps cela me travaille de plus en plus
et je ne sais pas à qui m'adresser afin de savoir si je peux mais aussi si
je veux... je sais que je peux poser ces questions auprès des médecins que
me suivent mais j'aimerai me renseigner par moi pour être plus dans ma
volonté d'agir.
Ma question :
Comment êtes sure de savoir si on est prêt ??
Comment se projeter vers et avec un corps différent??? (je ne sais pas
comment j'étais avant de grossir.... car je n'ai pas vu le poids arriver...
je sais c'est bizarre mais c'est ainsi ...
Merci par avance de votre réponse et de votre aide
Nathalie

Merci chère madame de soulever ces questions capitales qui doivent effectivement être posées avant d'entreprendre ce type de chirurgie.
Quelque soit le type d'intervention pressentie il reste fondamental de s'assurer que vous avez en préalable fait le pas de traiter le trouble alimentaire dont vous souffrez, à savoir des prises alimentaires compulsives. Vous évoquez aussi une difficulté à vous voir telle que vous êtes, vous ne vous retrouvez pas dans ce corps et donc avez du mal aussi à vous imaginer avec un corps plus mince.

Ces questions largement justifiées montrent bien qu'une telle opération réalisée sans accompagnement et évaluation pluridisciplinaire préalable (état de santé, comportements inappropriés, état psycho-émotionnel, etc...), risque de s'avérer au bout du compte un échec cuisant.
La réduction de l'estomac ou le choix d'un bypass (intervention encore plus lourde) peuvent sembler être les choix de la dernière chance pour enfin perdre durablement ces kilos qui pèsent trop lourd sur votre santé et votre psychique. Ainsi, si c'est la seule issue qui vous paraît possible, veillez à vous faire accompagner pas du personnel soignant compétent. Il vous faudra même après l'intervention adapter votre comportement alimentaire et faire un travail psychologique sur l'image de votre corps. Je vous conseille d'éviter un chirurgien qui ne vous proposerait pas ce suivi.
Avant de faire ce choix, il vous est toujours possible de vous rapprocher d'un praticien du GROS. Vous trouverez une écoute attentive, des conseils adaptés à votre situation actuelle et pourquoi pas une solution alternative à la chirurgie.
Je vous conseille également les lectures suivantes : « mangez en paix » du docteur Gérard APFELDORFER et « traiter l'obésité et le surpoids » écrit sous la direction des docteurs JP ZERMATI, G APFELDORFER, B WAYSFELD

Avec tout mon soutien
Isabelle LABBE, praticienne GROS.
 

  • Dernière mise à jour: 19/11/15 16:53
Top