Mardi 26 mars 2019

Rencontres 2007

Jeudi 18 - Vendredi 19 octobre 2007

Mots du président du Congrès La notion d’addiction est à la mode. On parle ainsi d’addiction à différentes substances, mais aussi pour les conduites à risque ou certains comportements répétitifs et compulsifs.
Avoir choisi le terme d’addiction au lieu de celui, plus classique de dépendance, est malin, au sens premier du terme. Car comment pourrait-on vouloir être esclave ? Revenons alors à celui de dépendance. La rejeter, n’est-ce pas vouloir nier que nous avons des besoins ? Nous avons besoin d’air, d’eau, de chaleur. Nous avons besoin d’autres que nous, dont nous dépendons et qui dépendent de nous, matériellement et affectivement. Et c’est bien ainsi, car nos appartenances font notre richesse. Aussi prêcher l’indépendance à outrance, l’autonomie totale, est inconséquent. L’éradication des besoins, tout comme leur satisfaction solitaire et frénétique nous emmènent sur le chemin de la folie et de la mort.
En somme, la pathologie vient de l’excès. L’excès de dépendance, l’excès d’indépendance. Que devient alors le traitement des abus alimentaires si on ne veut pas qu’il soit une amputation ? Il convient de reconnaître ses besoins, physiques, psychologiques et émotionnels, de les accepter, de les satisfaire pour ne pas en être les esclaves. N’est-ce pas évident, dans le domaine alimentaire, où se désintoxiquer des aliments qu’on aime nous asservit à nos désirs au lieu de nous en libérer ? Et cette leçon, pourquoi ne serait-elle pas généralisable à nos autres dépendances ?
Gérard Apfeldorfer

Président du Congrès : Dr Gérard APFELDORFER
Président Scientifique : Dr Jean Philippe ZERMATI
Comité d’organisation :Mme Ulla MENNETEAU, Mme Sylvie BENKEMOUN, Dr Frédérique CHIVA, Mme Anne-Marie DALIX,
Dr Francine DURET-GOSSART, Mme Katherine KURETA-VANOLI, Mme Dominique AMAR-SOTTO, Dr Pierre PEUTEUIL,
Dr Bernard WAYSFELD.
Lieu du Congrès: UIC - 16, rue Jean Rey - 75015 Paris

Top