Jeudi 23 novembre 2017

DERNIERES PLACES DISPONIBLES !       PENSEZ A VOUS INSCRIRE AUX 15es JOURNEES DU G.R.O.S.

23, 24 et 25 Novembre 2017
Amour, Fécondité, Kilos

Faculté de Médecine   75006 PARIS
inscription en ligne et renseignements ICI

Portrait de Association GROS
Prendre Conscience de ce que l'on mange

Plus vite rassasiée, ventre moins gonflé, plaisirs décuplés... Se nourrir en plein conscience procure de nombreux bienfaits. Suivez le guide.

Prendre le temps de déjeuner, savourer son repas, saliver en regardant son assiette... Ces plaisirs gustatifs sont à mille lieues de notre réalité quotidienne, où avaler son jambon-beurre en quinze minutes est une habitude. «Nous sommes déconnectés de notre conscience alimentaire. Le repas s'est intellectualisé, on parle de nutriments, de calories, et non plus de plaisir, nous sommes dans le jugement», résume et déplore Sophie Deram, diététicienne-nutritionniste et chercheuse à l'université de São Paulo, pour le programme des troubles du comportement alimentaire (1). Manger ne se résume pas à combler nos besoins quotidiens. Prendre conscience de son assiette est indispensable, notamment pour «être plus satisfait et pour moins manger», ajoute Gérard Apfeldorfer, psychiatre et spécialiste du comportement alimentaire (2). Au quotidien, inutile de révolutionner sa façon de faire et de prendre une heure et quart pour tous nos repas. De simples ajustements permettent de rectifier le tir...

(retrouvez Gérard Apfeldorfer)

Retrouvez l'article complet ICI.  Madame Figaro 25 octobre 2017. Par Louise Ballongue 

Top