Mardi 11 décembre 2018

L'obésité infantile : que faire, comment s'y prendre ?

L’obésité des enfants et des adolescents est en augmentation dans tous les pays occidentaux depuis quelques décennies. La France, cependant, est moins touchée que d’autres pays : l’obésité infantile y est certes en augmentation comme partout ailleurs, mais nous partons d’un niveau d’obésité bien plus bas.

En utilisant des indices de référence similaires, en 1955, 15% des enfants américains auraient été considérés comme obèses au moyen de la définition française, quand la prévalence était de 3% en France.
Les États-Unis, l’Allemagne, la Finlande, la Grande-Bretagne et l’Espagne ont des prévalences de l’obésité supérieures à la France. La Suisse et les Pays-Bas ont des prévalences légèrement inférieures.

Pourquoi cette moindre obésité des enfants français, ce «French paradox» ? Au juste, personne ne le sait. Pourtant, avant d’appliquer à la France les recettes américaines de lutte contre l’obésité, qui ont eu outre-Atlantique le succès que l’on sait, peut-être devrait-on s’interroger sur cette spécificité.

Voir à ce sujet :
Chronique de Gérard Apfeldorfer, septembre 2005, Protégeons nos enfants des nutritionnistes (et des politiques) !

Tous les textes suivants ont été rédigés par Ulla Menneteau

  • Dernière mise à jour: 19/11/15 16:54
Top