Lundi 23 septembre 2019

L’impulsivité alimentaire et l’accompagnement des patients en surpoids 2016

Date: Vendredi, 22 janvier, 2016 - Samedi, 23 janvier, 2016

22 et 23 janvier 2016

Sabrina Julien (diététicienne-nutritionniste, Asnières), Jean-Philippe Zermati (médecin nutritionniste, psychothérapeute, Paris),


Face à leur impulsivité, la plupart des personnes auront le réflexe de vouloir lutter contre leurs envies de manger émotionnelles. Souvent d’ailleurs en se mettant au régime et en augmentant leurs efforts de contrôle. C’est un travail harassant qui nécessite des efforts constants et mobilisent l’attention sans répit. On peut ainsi « bloquer » quelques envies de manger. Malheureusement, plus on lutte contre les envies de manger émotionnelles plus celles-ci augmentent. C’est donc une tâche sans fin et sans issue qui à la longue se solde toujours par un craquage.
La vraie solution consiste à traiter l’impulsivité alimentaire. A faire en sorte que les émotions ne déclenchent plus les envies de manger. Dans la mesure où l’impulsivité est un réflexe conditionné, il est donc possible de le déconditionner. Ce travail repose sur 2 axes essentiels, traiter les comportements de restriction et développer une plus grande tolérance aux inconforts émotionnels.
Apport théorique et travail en groupe

(tarif indiv : 200 euro / formation pro : 400 euro)

Top