Jeudi 23 novembre 2017

DERNIERES PLACES DISPONIBLES !       PENSEZ A VOUS INSCRIRE AUX 15es JOURNEES DU G.R.O.S.

23, 24 et 25 Novembre 2017
Amour, Fécondité, Kilos

Faculté de Médecine   75006 PARIS
inscription en ligne et renseignements ICI

Portrait de Vincent GERBAULT
Interview d'ARIANE GRUMBACH pour qui la gourmandise ne fait pas grossir !

Bonjour Ariane, peux-tu nous conter la genèse de ton livre "la gourmandise ne fait pas grossir" qui a paru aux "Carnets Nord"  ?

Quand je suis devenue diététicienne en 2008 (après une reconversion), je me suis tout de suite formée à l’approche du GROS, à laquelle je croyais déjà, et j’ai ouvert un blog pour me faire connaître et défendre cette approche anti-régimes, qui reste encore méconnue de trop de monde. Après quelques années, je me suis dit qu’un livre pourrait être un prolongement mais j’avais un peu la paresse de m’y mettre sérieusement. Par chance un éditeur est venu me trouver grâce à mon blog justement et avait envie d’un livre qui remette à plat ce qu’on peut dire d’un peu sensé sur l’alimentation. Mon envie a été à la fois de donner des pistes concrètes pour comprendre comment changer de comportement alimentaire en agissant sur les bons leviers, d’aller contre les idées reçues et les modes alimentaires, d’inciter à prendre un peu de recul sur sa façon de manger.

L'ouvrage est un petit abécédaire de thèmes souvent clefs de l'accompagnement à la gestion de son poids, comment souhaites-tu que le lecteur découvre ton ouvrage ?

En effet, le principe de l’abécédaire permet d’aborder des thèmes très variés autour de l’alimentation, du grignotage aux régimes, du sucre à l’éducation, de la balance à la cuisine. C’est parti d’une idée qui est essentielle pour moi, chaque personne est différente et forcément, un livre ne peut répondre aux besoins de chacun. En donnant à chaque lecteur la possibilité de picorer les thèmes qui l’intéressent dans l’ordre ou le désordre, j’ai voulu m’adapter autant que possible aux besoins de chacun. C’est le contraire d’une méthode toute faite. Et ce n’est pas forcément d’ailleurs un livre pour mincir, même s’il peut aider à comprendre certains comportements d’excès. C’est davantage un livre pour faire la paix avec la nourriture en arrêtant de se prendre la tête avec tout ce qu’on entend sur l’alimentation.

As-tu eu des retours de tes patients et peut-être l'utilises-tu dans le cadre de tes accompagnements ?

Certains patients sont arrivés à moi par la découverte du livre car ils ont été séduits par le ton, le bon sens, l’approche et ont ressenti le besoin d’aller plus loin. Certains me consultaient déjà et ont eu envie de le lire pour se faire des petites “piqûres de rappel” en harmonie avec ce qu’on travaille.Si on me questionne sur l’utilité de le lire en complément des consultations, j’explique son contenu et je laisse la personne décider. Si elle ne l’a pas lu, j’y fais parfois référence mais ce n’est pas très fréquent. L’approche personnalisée que j’ai en consultation va forcément plus loin que ce qui est dans le livre...

Le 6 mai c'est la journée internationale "sans régime", dans quelle mesure la gourmandise pourra-t-elle être célébrée ce jour là ?

Je regrette que la journée du 6 mai ne soit pas autant célébrée en France que dans d’autres pays. C’est toujours une occasion de réexpliquer encore et encore que ce sont les régimes qui font grossir bien davantage que la gourmandise quand celle-ci consiste à savourer ce qu’on aime, y compris du chocolat, du fromage ou des gâteaux, en écoutant son corps.

Pour rassurer les lecteurs, les personnes en souffrance avec leur poids, que pourrais-tu ajouter ?

Certaines personnes ont vu de multiples praticiens autour de la question du poids et de l’alimentation, se sentent malheureuses, perdues, croient qu’il n’y a pas d’issue hors des régimes ou ont perdu tout espoir après 20 ou 30 ans de restriction et craquages. Il n’y a aucune situation désespérée selon moi mais il faut accepter que nous, praticiens du GROS, nous n’avons pas de baguette magique. On peut vraiment retrouver une façon tranquille et naturelle de manger, un bien-être mental (en remettant la nourriture à sa juste place) et corporel, mais cela peut prendre du temps. Alors qu’on croit souvent que mincir est une question de volonté (en se privant), je pense qu’il faut plutôt compter sur la persévérance. Mais le résultat en vaut la peine.

Ariane Grumbach

La gourmandise ne fait pas grossir!

ISBN : 9782355362187
212 pages
13 €

Ariane Grumbach est diététicienne-nutritionniste à Paris. Diplômée d’HEC, elle a travaillé pendant vingt ans dans des grandes entreprises avant de se reconvertir par passion pour l’alimentation et l’humain. Elle fait partie du GROS (Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids). Elle tient un blog, "L’art de manger", qui mêle réflexions sur l’alimentation, conseils nutritionnels et recettes gourmandes.

  • Commentaires

2 Commentaires

  1. Portrait de Dominique Amar Sotto
    Dominique Amar SottoLe 02 mai 2017 19:53

    Bravo Ariane. Bises gourmandes. Dominique

  2. Portrait de Ariane GRUMBACH
    Ariane GRUMBACHLe 03 mai 2017 13:31

    Oh merci beaucoup Dominique ! Bises

Top