Vendredi 24 mai 2019

GrosInfo N°4 juillet 2011

Le GROS s’est fait lillois un week-end afin d’explorer l’image du corps. Ah, le corps ! Ah, son 

image ! Quel encombrement. Où le mettre, ce corps, et qu’en faire, lorsqu’il n’est pas confor- 

me ? Les problèmes alimentaires sont en définitive en grande partie des problèmes corporels.

Et pourtant, ce corps-là reste en friche. Personne ne semble trop bien savoir par quel bout le 

prendre, si bien que la plupart des nutritionnistes, diététiciens, thérapeutes et psys de tout poil, 

préfèrent faire l’impasse sur ce corps malencontreux. 

Pas tous, cependant. Certains, courageux, s’y prennent à bras le corps. D’autres aimeraient 

que ce corps parle, s’exprime, se dénoue. D’autres encore considèrent que ce n’est pas tant le 

corps réel qui fait problème, que le corps fantasmatique, le désir de corps. Ce qu’il conviendrait

alors de faire évoluer, ce sont les représentations de ce corps. Les représentations du patient,

bien sûr. Mais cela est-il possible si le thérapeute ne modifie pas ses propres croyances  ? Tout

deviendrait plus facile, sans doute, si dans une perspective de prévention, on parvenait  à faire

un tant soit peu évoluer le discours social. 

Incarnons cette démarche! 

Gérard Apfeldorfer

 

Au sommaire de ce GROSInfo numéro 4 :

Les projets scientifiques du GROS, Bernard Waysfeld

Mise en bouche du travail sur le corps, Pierre Dalarun et Gérard Apfeldorfer 

Quelques photos du week-end de réflexion à Lille

Les évolution de l’enseignement du GROS, Ulla Menneteau

Le programme de formation 2012

Encore une mauvaise "bonne idée", Sabrina Julien

Page membre, Katherine Kuréta-Vanoli

Lu pour vous, Ariane Grumbach et Gérard Apfeldorfer

Istanbul, nous y étions !, Bernard Waysfeld

Le pré-programme du congrès du GROS

Télécharger GROSInfo

  • Dernière mise à jour: 19/11/15 21:37

Téléchargements

Fichier attachéTaille
Icône PDF grosinfo_4_juillet_2011.pdf427.34 Ko
Top