Vendredi 23 août 2019

GROSInfo n°10 juin 2013

Nos aliments peuvent contenir toutes sortes de produits qui les apparentent à des poisons, dont la liste est infinie : conservateurs, colorants, agents de sapidité, pesticides, engrais, perturbateurs hormonaux, sels de métaux lourds, hydrocarbures aromatiques, dioxines, furanes, plastifiants, teflon, chlorure de sodium, ratons laveurs…
Nos aliments pourraient ne pas être ce qu’on pense qu’ils sont : les vaches sont parfois folles, peut-être parce que les bœufs sont des chevaux. Il y aurait du buffle dans les saucisses, de l’huile de palme dans le chocolat et catastrophe des catastrophes, certains kebabs seraient au porc ! Que Yavhé et Allah, pour une fois d’accord, nous protègent !
Sans compter ces restaurateurs qui nous serviraient du surgelé, ces boulangers qui ne font pas de pain, ces charcutiers qui achètent leur pâté maison chez Metro. Tout ceci est bien empoisonnant.
Mais il y a pire que de mauvais aliments : il y en a aussi de trop bons. Trop sucrés, trop gras, trop goûteux. Que du plaisir, on vous dit. Pour un peu, on mangerait plus qu’à sa faim. Pour deux peus, on deviendrait carrément dépendant. On commence par un sucre dans son café, et pire que le crack, nous voilà accros, shootés, faisant le queue chez son provider en pleine nuit pour un pot de Nutella.
Manger, je vous le dis, en voilà une conduite à risque. Ça fiche sérieusement la trouille, hein ? Inscrivez-vous donc à nos Rencontres 2013, on va vous rassurer.
Gérard Apfeldorfer
 

Au sommaire

Actualités
La peur ... Réflexion après la tempête médiatique
Le congrès 2013 

Le week-end d’étude 

Rubrique Culinaire 

Manger en pleine conscience 

A lire
Nos membres ont écrit des livres et nos coups de coeur 

JABD
Quels liens entre microbiotes et obésité ? 

A retenir 

Télécharger GROSInfo

  • Dernière mise à jour: 19/11/15 21:37

Téléchargements

Fichier attachéTaille
Icône PDF grosinfo_ndeg10_juin_0.pdf3.75 Mo
  • Commentaires

1 Commentaires

  1. Portrait de Anonyme
    Anonyme (non vérifié)Le 12 juin 2013 12:57

    Des propos toujours aussi intéressants, sensés, éclairants et... réconfortants. Un grand merci à leurs auteurs qui comprennent la souffrance qu'endurent les personnes présentant des TCA, et qui ne les juge pas.

Top