Samedi 20 juillet 2019

Je grossis sans rien manger, ou si peu…

Vous êtes (peut-être) un petit mangeur :
Il existe de gros mangeurs, qui avalent tout et n’importe quoi sans prendre un gramme, alors que d’autres sont des petits mangeurs, qui ne parviennent pas à maigrir malgré une alimentation peu riche.
Si vous vous reconnaissez dans ce dernier cas de figure, sachez qu’il peut y avoir plusieurs explications à cela, qui peuvent d’ailleurs se cumuler chez une même personne :
Vous avez hérité d’une génétique prédisposant au surpoids. Vous avez des parents, grands-parents, frères ou sœurs qui ont eux aussi tendance à être en surpoids. Ils le sont effectivement, ou bien ils font des efforts très importants pour ne pas l’être. Ils ont un métabolisme de base peu intense et économe. Vous avez fait de nombreux régimes, et à chaque fois vous êtes revenu à votre poids initial, ou au-delà. Il se peut que ces privations aient diminué votre masse maigre (La masse maigre est constituée par la masse de vos muscles, du squelette et des différents organes, c’est-à-dire l’ensemble de l’organisme à l’exclusion de la graisse). Cette diminution de tissus actifs de l’organisme entraîne une diminution du métabolisme de base: votre corps consomme moins d’énergie pour fonctionner et se maintenir en l’état.

Si vous êtes un petit mangeur, pouvez-vous perdre du poids malgré tout ?
Le ticket pour la minceur n’est pas au même prix pour chacun ! Si vous mangez déjà peu, pour maigrir, il faut manger encore moins. Pour ne pas regrossir, il faudra ensuite continuer à manger très peu. Ce n’est certes pas impossible, mais c’est très difficile. Les personnes qui mangent très peu et qui ont un surpoids conséquent pourront peut-être parvenir à se stabiliser à un poids inférieur, mais ne pourront sans doute pas devenir aussi minces qu’elles le souhaitaient au départ.
Un médecin ou un diététicien compétents en la matière pourront vous aider à déterminer le poids que vous pouvez raisonnablement perdre, ceci en fonction de votre alimentation habituelle.
Dans bien des cas, il faut se résoudre à rester en surpoids. Ce qu'il faut essayer, dans cette situation, c'est :

  • ne pas grossir davantage;
  • se soigner si on a des problèmes de santé;
  • si on se sent incapable de vivre dans cette situation, en parler avec son médecin ou un psychothérapeute.

Vous ne mangez pas aussi peu que vous le croyez :
Bien des personnes qui se classent parmi les petits mangeurs mangent davantage qu’elles ne le pensent. Rappelons que ce qui compte, c’est la valeur calorique moyenne de la semaine (et non le volume alimentaire).
Vous pouvez vous priver sévèrement 23 heures sur 24… et manger énormément l’heure restante. Vous aurez alors la sensation d’être un petit mangeur alors qu’en fait votre total calorique hebdomadaire est normal ou élevé.
Vous pouvez manger entre les repas sans en avoir conscience, ou bien manger des portions plus importantes que vous ne le croyez, ou bien vous resservir, ou bien manger beaucoup de pain, ou bien boire des boissons apportant des calories (alcool, sodas…)
Tenir un carnet alimentaire est un moyen de vérifier les quantités d’aliments que l’on mange vraiment. Voir à ce sujet, sur notre site : " Les alternatives aux régimes ou Comment ne pas maigrir idiot ainsi que: Pour en savoir plus sur les thérapies comportementales et cognitives. "

Catégorie: 
FAQ thématiques
  • Dernière mise à jour: 19/11/15 16:53
Top